Jeu: accroche-décroche, avec création de personnages

Jeu: accroche-décroche.
Variante : passer du monstre aux personnages.

Qu’est-ce que ça travaille ?
-Le lâcher prise. (donc jeu d’intégration, et de créativité)
-Les attitudes corporelles liées aux postures : dominant/ dominé.
– Quels oppresseurs je connais ?
Installation
Un poursuivant (le chat) et un poursuivi (la souris). Les autres joueurs forment un cercle sur lequel ils se placent par deux. Chaque joueur donne le bras à son partenaire et met l’autre bras « en anse », main sur la hanche. Les couples ainsi constitués forment un grand cercle.
Règles de bases : on part ici directement de la version dite « Tex Avery » du jeu accroche-décroche.
La souris court et cherche à échapper au chat qui la poursuit, en passant où bon lui semble. Pour échapper au chat et s’en libérer, la souris s’accroche à un couple de joueurs en mettant un bras dans une anse. Dans ce cas, le joueur opposé du nouveau couple, (le troisième) devient LE CHAT. Il se décroche immédiatement de son partenaire et se lance à la poursuite de la souris… l’ancien chat deviens alors subitement une souris.
(rappel : dans la version « d’origine », le chat court après la personne qui vient d’être libérée, et reste un chat).
S’il parvient à la toucher avant qu’elle ne soit accrochée, les rôles sont inversés sur le champ.

UNE VARIANTE :
Etape 1 : Jouer et courir au ralenti (slow motion) Cela crée souvent des genres de monstres.
Etape 2 : Ajouter du son, des cris.
Etape 3 : Humaniser les monstres. Ils peuvent maintenant parler.

La création de personnages: Très vite, les « monstres » ainsi créés, sont des oppresseurs qu’on peut reconnaître, et chacun de ceux qui se trouvent en face doit aussitôt réagir de manière cohérente face à cet oppresseur… Contraste saisissant quand parfois, sans délai, il doit créer et jouer un oppresseur à son tour !
On peut classer cette variante dans la catégorie des « jeux avec création de personnages ». Comme d’autres jeux ou exercices de cette catégorie, il peut permettre, dès le début d’une journée, le surgissement de thèmes ou d’oppressions que le groupe aura envie de travailler.

Jeu présenté les 6-7/4/19, 12ème rencontre du réseau TO,
par Léa du groupe ET TOC ! elise.pivoine@ilico.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *