Merci à Muriel

Texte lu aux obsèques de Muriel Naessens, le jeudi 18 février 2016, cimetière du Père Lachaise (75)
Muriel, on avait tous les deux 20 ans en mai 68. J’ai rencontré l’équipe de Boal en 1980… Bernard, Lorette, puis toi, Jean-Paul… Peu après tu jouais dans le TF dirigé par Boal, une pièce tirée de l’oeuvre de Brecht. Moi je me lançais dans l’aventure du TO. Des stages suivis ensemble, notamment les premiers stages Arc-en-ciel du désir dirigés par Boal.
En 87, au Centre du Théâtre de l’Opprimé, ce fut l’aventure de la création collective pour la préparation du bicentenaire de la révolution : « il reste des bastilles à prendre » et les ateliers dans 10 quartiers de France : toi, tu allais à Marseille avec Pascal. Grand TF final, avec tous ces groupes, au Cirque d’Hiver le 4 mai 89 ! Bien sûr : plusieurs scènes contre le sexisme et l’oppression des femmes.
Ensuite, avec ce qui fut l’équipe du CTO-A.Boal pendant 10 ans, on créait des théâtre-forum. Tu jouais dans ceux que je mettais en scène, je jouais dans le tien, créé à Vendôme, joué en 91 au festival de Paris-Massy, puis en 93 à Rio. Souvent, c’était avec Jean-Paul, Fabienne, Annie, Nicole, Rui, et aussi Myrtha, Jacques et d’autres…
On était tous ensemble en répétition quand Lolo, (Eléonore, 20 ans) ton aînée, est morte en voiture avec quatre de ses amis… Peu après, tu jokais un théâtre forum anti sexiste, et pleine d’énergie, tu as dit au public : « je dédie ce TF aux filles de 20 ans »…
…Et le spectacle au Bataclan, créé au Planning Familial de Paris, pour la liste « europé-elles » avec Huguette Bouchardeau…
En 95/96 pendant plus d’un mois, on a joué tous les soirs une Iphigénie, montée par Boal, suivi de deux théâtre-forums : tu jokais celui que tu avais créé sur un viol par inceste, j’y jouais. Je jokais l’autre théâtre forum.
Quand l’équipe du CTO s’est séparée (97/98), ton groupe Enjeux était devenu Féminisme-Enjeux, installé à ST Denis. Je participais à l’aventure, avec Bastien, Delixia, Antony, puis d’autres… on a créé 1, 2, 3, 4 forums avec le MFPF, l’Observatoire des violences faites aux femmes, le CG93. En nov 95, pour la semaine « Femmes du Monde » tu réunissais des TF sur les luttes des femmes du CTO de Rio, du Mali, de mes amis de Jana Sanskriti (Inde), en plus du nôtre : nous jouions tous les soirs, dans des quartiers populaires.
On intervenait au Forum Social Européen de St Denis, à la Bourse du Travail, pour des colloques du MFPF…
En 2006 Féminisme-Enjeux continue sans moi, mais on se retrouve ici et là : en mars 2009 tu jokes un TF à l’UNESCO, nous sommes nombreux pour cette journée qui honore officiellement Augusto Boal pour son apport culturel à l’humanité. Là, il nous a pris chacun dans ses bras, et début mai, tu organisais à Montreuil l’hommage à Augusto, décédé le 2 mai. Juillet suivant, le CTO Rio organise une « conférence mondiale des jokers » nous y écoutons ton intervention sur… « le TO, le patriarcat les luttes des femmes » ! … festival en Autriche, festival à Lille où je t’invite avec ton groupe, etc…
En nov 2013 tu participes à Lille au lancement du projet « vers un réseau français du TO », une quinzaine de groupes maintenant dont Féminisme-Enjeux, ton groupe. C’était à l’occasion d’un stage mené par Sanjoy et Sima Ganguly que j’avais invités.

Plus personnellement :
35 ans de compagnonnage, avec des proximités mais aussi des désaccords, des éloignements ! Mais que de belles choses vécues ensemble, des avancées qui restent, qui ne s’effaceront pas.
Je me souviens que dans tous les groupes qu’on a animés ensemble, quel que soit le thème proposé au départ, toujours, toujours, le théâtre forum final comportait une scène d’oppression des femmes, issue d’une histoire vécue dans le groupe. « c’est toujours là, JF, toujours ! » . Je n’ai pas oublié.
Je me souviens qu’en cas de doute, de difficulté dans un groupe que j’animais, quand j’étais seul à quel autre joker je téléphonais ? A toi ! C’était facile d’en discuter au téléphone ensemble. Merci.
Je me souviens que si quelqu’un racontait -au cours d’une pause ou au café – une anecdote vécue, une injustice quotidienne, banale, tu plaçais toujours « ‘tu vois, si on faisait du théâtre de l’opprimé, là, on s’arrêterait et on se demanderait collectivement « pourquoi ? » on aurait alors une réponse du genre « parce que…. bla bla », et on se re-poserait la question : « pourquoi » ? et ainsi de suite ! 9A non plus, je n’ai pas oublié.
Je me souviens de ta manière de gérer ta distance ET ton appartenance à un groupe. Tu participait au groupe, mais je ne crois pas que tu aurais dit « j’appartiens à tel groupe, à tel courant ». Même au plus fort du CTO tu participais à ceci..;ou pas ! A cela ? Oui mais à tel moment… et pas à tel autre. Ça, c’était toi, Muriel, on le savait.
Enfin, je me souviens de nos fou-rires après le travail, quand on décompressait en évoquant les petits travers de nos meilleurs camarades ! Et aussi, plus gravement, les moments privilégiés où « pourquoi » et des « pourquoi pas » et des « crois-tu ? »… Et surtout, tant de questions. Des questions sans réponses.
Merci Muriel.
jf.martel@free.fr 06 85 54 99 68

Ces derniers jours, outre les messages adressés directement à Camille, j’ai reçu de nombreux mails, des messages téléphoniques, à lui transmettre. Camille a pu te faire part des premiers, Muriel. Tu as souri, me dit Camille. Sanjoy Ganguly a été parmi les premiers à me demander d’aller te dire « au revoir » et sa fierté de t’avoir connue.
Et puis, de France : Marion, ma fille, qui parle de « ton émerveillement enfantin et de ton dynamisme », Serge Saccon, à qui tu as donné envie de faire du TO dès votre première rencontre à Caen alors que tu étais enceinte de Camille, Brigitte de Brest, qui est venue au TO par toi, et avec qui tu as coopéré 30 ans, Bastien, qui était quasiment aux débuts de féminisme-Enjeux, de Fabienne et Jean-Paul vieux compagnons du CTO, de Jacques (CTO) bloqué à l’étranger par une opération qui a demandé à son fils Raphaël d’être là, (……) de féminisme -enjeux, Jacqueline (Potimarron-TO, Strasbourg ) que tu as connue au réseau, et Marie-José Eréseo de Toulouse, qui disent leur tristesse.
Les jokers de la liste internationale de Jana Sanskriti – JSIRRI, m’ont écrit pour que je rassemble leurs mails : tes amis du lgroupe de Barcelone avec qui tu venais de travailler, et et ceux que tu as rencontrés dans des festivals ou à Rio : Chen Alon de Palestine – Israël, Barbara Santos de Rio et Berlin, Brigitte Fritz d’Autriche, Adrian jackson d’Angleterre, Luc Optebeck de Rotterdam, des jokers américains, Alistair Campbell, Olivier de Partecip Arte qui nous communique le lien pour ta conférence à Rio : www.salto-youth.net/downloads/toolbox_tool_download-file-653/newsletter_ITO_women.pdf , un long texte de Julian Boal qui dit combien tu étais importante pour lui, Mariana Villani qui voulait te donner « a feminist hug »… Roberto Mazzini, avec qui tu as travaillé, ajoute : « je pense qu’on se retrouvera quelque part dans l’univers »…
Merci Muriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *