Archives de catégorie : Textes

TF « police et habitants » à Montreuil avec Naje

Avril 2019 théâtre forum de Naje sur « police et habitants » à Montreuil (93)
Voilà un titre alléchant et je comptais bien aller voir !
     J’appelle donc Fabienne qui m’invite alors à venir « dès le matin » pour la répétition. J’entre donc à 9h dans la salle de l’hôtel de ville. Tout le monde est assis en cercle, une vingtaine. C’est la dernière séance d’un atelier qui a réuni policiers et habitants plusieurs jours, avec des participations… « fluctuantes » !
Originalité du dispositif :
      Ce n’est pas un projet mené par deux jokers : six comédiens-jokers de Naje sont présents, aux côtés de responsables associatifs, employés municipaux, policiers. Fabienne mène l’ensemble. Après les présentations, elle repère les absents, qui est nouveau, puis recueille encore des nouvelles histoires de relations policiers-habitants qui surgissent. ! Très vite, elle répartit les gens et organise plusieurs sous-groupes autour de ces récits, chacun dirigé par un joker.
Me voilà dans le sous-groupe mené par Emmy.

 
What do you want to do ?

New mail

 
What do you want to do ?
New mail
Lire la suite

Soirée ATELIER « famille » avec LA TROUPUSCULE

EN VISITE A « LA TROUPUSCULE »
nouvelle équipe de théâtre de l’Opprimé (Drôme)

           Mardi 25 février 2020, me voilà devant la salle des fêtes de Saillans (vous savez, ce fameux village qui a élu une liste citoyenne et participative la dernière fois!) pour une séance de 3h d’atelier.  Quatre personnes de La Troupuscule avaient participé à la 13ème rencontre du Réseau TO (nov 2019), à l’invitation de Marie France Duflot (Compagnie Naje), qui travaille avec eux.
         18h15, je suis tout juste à l’heure du rendez-vous. Quelques personnes bavardent sur la place, la porte est encore fermée. Anne et Vinciane, les animatrices, arrivent ensuite mais elles n’ont pas la clé ! Pourtant l’ambiance reste souriante et bon enfant et quand Anne nous regroupe sur le parking pour le jeu du « clin d’oeil », je me dis qu’à la nuit tombante, ça va pas être facile…. Mais la clé arrive ! On entre dans la salle carrelée, sans nos chaussures, pour être sûrs de ne pas être accusés d’avoir sali (j’apprends que cela s’est déjà produit, à tort bien sûr). Tout le monde dépose vite son petit pic nic sur le bar et sans tarder, en double cercle, nous commençons.

Poursuivre la lecture

Théâtre Invisible à Amiens.

17 et 18 Nov 2019 : Un Théâtre Invisible sur les violences faites aux femmes.

Invité par mon ami Bastien, du Groupe Pas à Passo – Théâtre de l’Opprimé, basé à Amiens pasapasso.to@gmail.com me voilà 2 jours dans cette ville avec une petite équipe : Pas à Passo, Metoca (Guatemala) et l’association d’Educ Pop GAS ( Groupe d’appui et Solidarité), ils ont joint leurs efforts, « contre les discriminations ». Nous serons 9 en tout. Comme le dit Cláudia (de Pas à Passo, qui a longtemps travaillé au CTO-Rio) « les personnes qui sont là, sont des personnes qui ont envie et besoin de parler de ces violences, ce ne sont pas des personnes prises au hasard de leurs envies de faire du théâtre ! » Le groupe est très hétérogène en âge et en expérience du TO.

Continuer la lecture de Théâtre Invisible à Amiens.

Une technique introspective : les besoins cachés

TECHNIQUE DES BESOINS CACHES
Témoignage: La journée dans son ensemble, puis, une des histoires choisies est la mienne, et je l’explore avec une nouvelle technique : « les besoins cachés » inspirée de la Communication Non Violente.

Deux parties à ce texte :
A) LE CONTEXTE et le déroulement de la journée,
B) description de LA TECHNIQUE «LES BESOINS CACHES».

Lire la suite

2 jeux de rythme

  1. Le jeu des chaises (Fatima)  :

    Consignes : les participants prennent tous une chaise et s’installent avec, dans tout l’espace, dans le sens qu’ils veulent. Un des participants choisit de devenir un monstre oppresseur. Il quitte alors sa chaise pour se positionner dans le coin opposé. Pour rejoindre une chaise, donc il doit marcher lentement mais il en est empêché par l’ensemble des opprimés qui courent alors vers cette chaise pour ne pas la laisser vide. Ce faisant, ils libèrent alors leur chaise qui devient la nouvelle cible de l’oppresseur… Il représente la force, le pouvoir et donc il n’a pas besoin de courir pour!  Toute personne qui se lève a l’obligation de quitter sa chaise et d’en trouver une autre vide. Si l’oppresseur arrive à s’asseoir sur une chaise vide, l’opprimé debout devient alors le nouvel oppresseur. Pendant tout le jeu, cela se fait dans le silence.

    Ce jeu permet de travailler sur les stratégies, la solidarité, l’écoute et le travail d’équipe.

  2. Battle de mots (Fatima) :
     
    On se met en cercle et on dit (mais sans se suivre) les lettres de l’alphabet. Quand la même lettre est donnée plusieurs fois, les personnes qui l’ont dite, vont au milieu et doivent trouver des mots commençant par cette lettre, chacune leur tour, elles peuvent être soutenues par les autres joueurs qui donneront aussi des mots. Quand il y a eu plusieurs propositions, le meneur de jeu fait repartir l’alphabet à la lettre suivante et ainsi de suite.
    Pour ne pas mettre les joueurs en difficulté, vous pouvez aussi écrire l’alphabet au tableau. 

voilà, bises
Fatima Berrahla, Naje.