Archives de catégorie : Groupes du réseau TO

Pas à Passo

Pas à Passo

« Être citoyen.ne, ce n’est pas que vivre en société, mais aussi la transformer » (Augusto Boal)
 
Qui sommes nous ?

Pas à Passo, basée à Amiens depuis 2013, s’active à développer et démocratiser les moyens de productions artistiques, utilisant pour cela les techniques du Théâtre de l’Opprimé.

Nos projets se construisent avec des organisations socio-culturelles, des associassions militantes et les universités, etc…
En fonction des envies, des besoins et des moyens, nous explorons des sujets fondamentaux à partir du point de vue des opprimé.es, dans un souci d’éthique et de solidarité, en cohérence avec la méthodologie.

Pas à Passo fait parti de plusieurs réseaux locaux et internationaux tel que le réseau Madalena Teatro das Oprimidas, du Réseaux Latino-Americo de Teatro do Oprimido et nous travaillons en relation directe avec le Centro de Teatro do Oprimido de Rio de Janeiro . En Europe, nous faisons partie de TOgether International Theatre Compagny et en France, nous coopérons avec plusieurs associations de Théâtre de l’Opprimé.

Ateliers
L’objectif est de mettre en place les bases nécessaires à l’acquisition des compétences pour la pratique du Théâtre de l’Opprimé.

Pas à Passo propose donc à tous ceux et celles qui le souhaitent des ateliers de découverte et d’approfondissement de la méthodologie. Chaque atelier a sa forme propre et se base sur un thème ou une technique spécifique.

Spectacles de Théâtre-Forum
Un Théâtre Forum est une question posée par les participant.e.s engagé.e.s au public . L’objectif est certes de d’informer, de sensibiliser, de débattre, mais surtout d’élaborer des stratégies d’actions et d’explorer les pistes de leur réalisation concrète et collective . C’est une répétition de la révolution disait Boal, une répétition des transformations sociales nécessaires .
 
Laboratoires
Les labos sont des espaces d’exploration esthétique et d’analyse dans lesquels nous partageons nos points de vue, fortifions nos connaissances et affinons notre perception des thèmes abordés . Ils servent aussi de veille et d’actualisation des pratiques ou encore à systématiser un processus de techniques, une façon de faire, en adéquation avec un nouveau thème.
 
 
Formations
Elles s’adressent à des personnes qui ont déjà fait du Théâtre de l’Opprimé et qui désirent approfondir leurs connaissances théoriques et pratiques. La méthodologie du Théâtre de l’Opprimé étant toujours en construction et en développement, ces formations permettent d’actualiser ses connaissances . Elles sont également l’occasion de réaliser des échanges de pratiques et de construire des réseaux solidaires.
 
Coopération Internationale
Pas à Passo réalise des échanges avec des réseaux de Théâtre de l’Opprimé d’Europe et d’Amérique latine : Madalena Internacional – Teatro das Oprimidas, Relato (Red Latino-Americo de TO), France.
Il s’agit de créer un réseau national et international de partenaires afin de construire des projets communs, par exemple : TOgether International Theatre Compagnie.
 
 
Notre équipe
 
Claudia Simone
Directrice artistique de Pas à Passo, Pédagogue, formée par Augusto Boal au Centro de Teatro do Oprimido (Brasil), elle engage son savoir faire dans la lutte pour l’équité entres les genres, contre le racisme et dans l’évolution du théâtre journal à travers divers projets locaux et internationaux.
 
Depuis plus de 15 ans elle a accrue son expérience dans la diffusion du Théâtre de L’Opprimé dans les prisons, les hôpitaux psychiatriques, auprès des femmes, des adolescent.e.s et des réfugié.e.s.
Aujourd’hui, elle travaille en alternance sur les 2 continents Europe et Amérique du Sud.
 
Bastïen Viltart
Formé par plusieurs groupes de TO en France, contre les violences faites aux femmes, le sexisme et l’homophobie, les discriminations sociales, il a prolongé sa pratique avec l’équipe du Centro de Teatro do Oprimido (Brasil).
 

Depuis 2014, il questionne, par le biais du Théâtre de l’Opprimé, le rôle possible des hommes dans la lutte contre les violences machistes, dans les laboratoires de déconstruction du Patriarcat appelés : les déménageurs.

Au sein de Pas à Passo, il administre les projets de la compagnie et contribue en autre, par sa formation de cinéaste, à l’évolution du Théâtre Journal.
 

Théâtre de l'Opprimé.e de Nantes

Théâtre de l'Opprimé.e de Nantes

Le Théâtre de l’Opprimé.e de Nantes est une troupe de comédien.nes amateur.es militant.es, féministes, syndicalistes, antiracistes qui travaillent à partir des méthodes proposées par Augusto Boal et par les mouvements d’éducation populaire pour proposer une autre façon de débattre afin de trouver ensemble, comédien.nes et public, des solutions individuelles et collectives aux situations d’oppressions vécues.

Créé en 1995 à l’occasion de la venue du Centre du Théâtre de l’Opprimé Augusto Boal pour un projet avec des habitant.es d’un quartier populaire à Nantes, le groupe s’est constitué en association loi 1901 en 1997. En 2016, nous sommes une dizaine avec les mêmes objectifs politiques : lutter contre les discriminations sexistes, racistes, développer la citoyenneté, la solidarité, viser l’émancipation, l’autonomie. Il s’est formé et continue à se former avec NAJE.

Ses activités :

  • Les premiers théâtres forum ont été créés début 1996 sur les discriminations à l’hôpital, le racisme dans les transports urbains, la sexuation des métiers et filières scolaires.
  • Depuis 20 ans nous travaillons toujours en partenariat avec une association, un syndicat, un collectif … pour définir le projet sur lequel nous travaillons et créons nos forums
  • Nous avons présenté nos théâtres forums à Nantes, dans sa banlieue, dans la région des Pays de la Loire, en Bretagne et à Toulouse.
  • Nous organisons des stages d’intégration et de formation au théâtre forum

Ses principales thémathiques :

Les violences policières, le droit au logement, l’emploi et le sexisme, le pouvoir médical, la famille, les violences faites aux femmes, la souffrance au travail, la prévention de la prostitution, les droits des enfants, les discriminations, l’accès à l’art, l’éducation, le droit de choisir et les droits des femmes …

Contact :

Site : http://theatreopprime.wix.com/nantes

Anita Coue : anita.coue@orange.fr

« Il faut que se créé une certaine agitation : si personne ne change le monde, il restera ce qu’il est, si personne ne change la pièce, elle restera ce qu’elle est »

Top Théâtre de l'opprimé

T’OP! THÉÂTRE DE L’OPPRIMÉ

TOPLille

« Rendre visibles les oppressions et s’entraîner à lutter »

T’OP! Théâtre de l’Opprimé est fondée dans le Nord-Pas de Calais en 2004 autour de Jean-François Martel, ancien du CTO-Augusto Boal. Nous tenons à notre ancrage régional. Nous tissons des liens avec les mouvements, les institutions, les associations. Nous organisons un festival régional de nos groupes de temps à autre.

L’équipe est composée de 7 jokers formés aux techniques du Théâtre de l’Opprimé par les fondateurs et par d’autres, et de comédiens. Ensemble, nous créons et jouons des théâtre-forums. La responsabilité de chaque création est confiée par l’équipe à une ou un joker-e expérimenté-e.

T’OP! adhère à l’O.I.T.O (Organisation Internationale du Théâtre de l’Opprimé) et coopère en France avec les groupes du réseau Théâtre de l’Opprimé, et, dans le monde, avec notamment Jana Sanskriti (Inde). Nous faisons également partie du réseau de la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités de Lille et sommes reconnus comme Entreprise d’Économie Sociale et Solidaire.

Nos activités :

  • Spectacles :  Nous avons actuellement 11 spectacles disponibles à destination des jeunes et/ou des adultes. Pour les découvrir, www.theatredelopprime.net
  • Ateliers : Nous menons de nombreux ateliers de création-production de théâtre-forum, de 5 à 10 jours, et aidons les groupes qui tentent de pérenniser leur action théâtrale (dans notre région, et ailleurs si nécessaire).
  • Formations : Création de théâtre-forum, techniques arc-en-ciel, approfondissement (acteur, animateur, joker), analyse de pratiques,… Nous menons aussi, tout au long de l’année, des « labos de recherche » de 4h, ouverts à tous ceux qui ont suivi un stage.

Notre fonctionnement : Nous avons la volonté d’un fonctionnement interne en cohérence avec nos valeurs, et en coopération avec les autres groupes du mouvement du Théâtre de l’Opprimé. Marion gère la coordination administrative et artistique. Anaïs est engagée en CDI comme attachée de production et de diffusion en charge principalement de la communication et du suivi des projets. Les comédiens ou jokers sont payés en intermittence du spectacle, tarifs identiques et connus de tous, qu’il s’agisse d’une commande ou d’une action militante de TOP.

Nous favorisons les prises de décisions collégiales à travers des « points bureau » hebdomadaires et des réunions d’équipe mensuelles. Nous avons également deux séminaires annuels pour décider de nos orientations et en faire le bilan.
Depuis quelques années, nous avons impulsé une dynamique pour créer un Conseil d’Administration actif. Les membres du CA sont de plus en plus investis dans la vie associative de T’OP! « voir des théâtre forums, critiquer, proposer » ils sont invités aux séminaires.

Notre implication associative En plus de notre travail artistique, nous soutenons et participons aux actions, manifestations, pétitions, lancés par les mouvements avec qui nous travaillons ou avons travaillé, ainsi que les initiatives qui concernent toutes les associations citoyennes.

Contact : T'OP! Théâtre de l'Opprimé

23 rue Gosselet 59000 LILLE
Tel : 03 20 54 16 33
Courriel : toptheatredelopprime@gmail.com

Théâtre de l'Opprimé de Brest

Théâtre de l'Opprimé de Brest

Comment on se définit en une ou deux phrases.
Groupe de praticien.nes bénévoles, formées aux techniques du théâtre de l’Opprimé et intervenant avec des associations et institutions (selon nos disponibilités).
 
Date de création, forme juridique, composition de l’équipe et champ territorial
Association loi de 1901, créée en 1991 à Brest. Le groupe actuel est composé de 3 personnes (Brigitte, Séverine, Solen) et interviennent à la demande d’écoles, collèges, lycées, associations avec lesquelles nous partageons les mêmes valeurs.
 
Activités :
Création depuis 1991 de théâtre-forum, principalement autour de la problèmatique des femmes et des relations femmes/hommes (après 7 ans exclusivement au sein du Planning Familial de Brest)
Animations et créations de forums auprès de groupes divers : Mission Locale, ATD, CCAS de Brest, nombreux collèges et lycées.
En 2016, le groupe redémarre après une période de stagnation :
  • auprès d’une école primaire autour du thème des violen
    ces à l’école
  • auprès d’un lycée professionnel (à déterminer)
  • avec le Planning Familial, en lycée professionnel, sur le thème des violences et des relations filles/garçons
  • avec AGIRabcd (association de retraités), sur le thème du stress et de l’estime de soi, auprès de chômeurs longue durée

Principales thématiques :

  • Femmes
  • Relations filles/garçons à l’école
  • Travail/Chômage
  • Violence

Contact :

Brigitte Millet : 06 77 39 90 09 / Mail : brigitte.millet@numericable.fr

Solen Le Vaillant : 06 82 43 24 84 / Mail : solenlevaillant@hotmail.fr ou solen3@voila.fr
 
Séverine Julien : 0612782948 / Mail : severine.lien@gmail.com
 
 
Rendre visibles les OPPRESSIONS et s’entraîner à LUTTER

NAJE

Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir (NAJE)

logo NAJE haute definition - copie
NAJE se définit comme une compagnie théâtrale professionnelle pour la transformation sociale et politique. Son outil est le Théâtre de l’Opprimé.

Créée sous forme associative en 1997, elle intervient sur tout le territoire et parfois à l’étranger. Elle est composée d’une équipe de professionnels : 9 comédiens, 1musicienne, 1 créateur lumières, 1 chargée de communication et de l’administration.

Ses activités :

  • Création de spectacles de théâtre-forum à la demande d’institutions et d’associations,
  • Représentations des 30 spectacles de son répertoire.
  • Directions d’ateliers ou d’opérations culturelles et sociales, notamment avec des publics vivant avec les minima sociaux,
  • Mise en place d’un grand chantier par an avec une cinquantaine d’amateurs de tous milieux pour créer un grand spectacle de théâtre-forum sur une question de société.
  • Participation à des processus de concertation mettant en travail des professionnels, des citoyens, des élus, des spécialistes…
  • Formations pour des acteurs sociaux professionnels notamment analyse des pratiques.
  • Stages de formation au théâtre-forum, au théâtre images, aux techniques introspectives du théâtre de l’opprimé.

Ses principales thémathiques :
Les problématiques des femmes, les discriminations, la politique, la démocratie, la citoyenneté, travail, le chômage, l’’écologie, les médias, les sans-papiers et les conditions des migrants, l’homophobie, l’hôpital, l’école, la famille, la place et les problématiques des jeunes, la gestion de la dépendance, le logement, les alternatives de vie… les violences, notre   système bancaire, notre système de santé, nos services publics,…

Contact :

NAJE, 6 rue Camille Pelletan, 92290 Chatenay-Malabry
Tel : 01 46 74 51 69

Mail : compagnienaje92@gmail.com

La Culture, c’est ce qui fait lien entre les hommes, Le Politique, c’est le contrat qui les lie

Miss Griff

Miss Griff-Association (loi 1901) est fondée en 1991 par Nicole Charpail auteure et artiste dramatique, praticienne de Théâtre de l’Opprimé depuis 1983 (elle a travaillé avec Augusto Boal jusqu’en 1998). L’équipe est composée uniquement d’artistes professionnels du théâtre et de l’audiovisuel, intermittents, tous expérimentés dans l’accompagnement de la personne en création. Son action régulière se déroule principalement en I-D-F.
Le groupe peut naturellement intervenir à la demande, en Régions et sur toute la France.

Activités :
Actuellement : Ateliers et formations professionnelles (Paris et 93) : Ils croisent sur un même espace-temps les professionnels du champ artistique et social, les publics en difficulté (gratuit pour personnes sans ressources), et tout citoyen. (Plusieurs sessions d’une semaine dans l’année).

  • Depuis 1991 :

    Interventions en CHRS, milieu psychiatrique, milieu carcéral, avec des personnes handicapées. Ateliers et créations de théâtres forum.

  • Depuis 2005 : Laboratoire de création pluridisciplinaire (Théâtre forum – démarche de travail de l’acteur/auteur « Personne-Acteur-Personnage » – création audiovisuelle) croisant volontairement tous publics, dont artistes, personnes en grande difficulté sociale ou psychique travailleurs du champ social et du soin, militants associatifs. En lien avec des structures du tissu social. Il débouche sur la création des « TRAVAUX PUBLICS », événement pluridisciplinaire et interactif. Il donne lieu à de nombreux recueils et documentaires audiovisuels, la démarche fait l’objet d’une théorisation.

Principales thématiques :
Toutes questions réclamant lutte et transformation sociale, dans le projet de confronter les points de vue interculturels, intergénérationnels et inter-milieux sociaux et mettre en valeur les différences d’expression.

Contact: Miss Griff - Association

Nicole Charpail – Tel : 01 46 64 81 50 12, Avenue Louis Pasteur 92220 BAGNEUX

 « C’est dans le visage de l’autre que vient le commandement qui interrompt la marche du monde» E. Levinas

Le Potimarron

Théâtre du Potimarron

Face au délitement social, aux conduites de repli sur soi et de rejet de l’autre, le Théâtre du Potimarron s’engage en 1996 dans l’aventure du Théâtre de l’Opprimé : espace de transformation personnelle et collective, au carrefour du culturel et du politique. Ateliers et créations de théâtre-forums avec des habitants, des écoles, des associations…

 Un théâtre d’éducation populaire, de « service public », ouvert au plus grand nombre.

Le théâtre du Potimarron a été créé en – association de droit local- en 1983 par Jean Michel Sicard, comédien professionnel, formé à l’école de Jean Vilar. En 1993, face à la montée des idéologies de rejet et d’exclusion de l’autre , le Potimarron adjoint   à sa pratique le théâtre de l’Opprimé afin que la lutte contre les oppressions soit au cœur de son travail artistique.

… Le Potimarron, c’est aussi la citrouille des contes qui se métamorphose en carrosse …

Ativités / partenaires
Le Potimarron travaille en partenariat avec des associations , des écoles , des centres   socio- culturels, des mairies, des institutions départementales et régionales.

  • Avec des comédiens professionnels et amateurs, il met en scène des textes classiques et contemporains traitant de questions de société.
  • A la demande de la Ville de Strasbourg , le Potimarron développe depuis 20 ans une dynamique de création de théâtre – forum avec les habitants des quartiers populaires de l’agglomération Strasbourgeoise.
  • Le potimarron a été à l’initiative de Rencontres de Théâtre – Forum Nord / Sud à Strasbourg , rassemblant 5 compagnies : France, Belgique ,Sénégal

Territoires d’intervention
Le Potimarron intervient en Alsace et dans d’autres régions, parfois à l’étranger (Inde, Sénégal)

Principales thématiques :
Faire société   avec  nos diversités culturelles / l’ Egalité hommes-femmes / la santé / la voix des sans voix / l’avenir de la planète / l’accueil de l’étranger/ le travail / la parole des jeunes.

Contacts : Jacqueline Martin 7 rue Nationale 67800 Bischheim

Tel : 03 88 33 73 01 / 06 67 79 43 66

Il ne s’agit pas de rester toujours ce que nous sommes , mais de devenir davantage   nous – mêmes dans un rapport risqué mais nécessaire à l’autre. FREDDY RAPHAEL

Les Fées Rosses

THÉÂTRE DÉCLENCHEUR

Nous faisons du théâtre, parce que tout le monde peut en faire.
Nous faisons du théâtre, pour que d’autres en fassent avec nous.
Nous faisons du théâtre, pour traverser et transgresser les frontières.

Les Fées Rosses défendent et font vivre du théâtre déclencheur. Un théâtre qui se veut émancipateur, un théâtre pensé et vécu pour favoriser la prise de conscience, la prise de parole, la prise de risque, la prise sur le monde et la société. Un théâtre pour déclencher des processus de transformation et lutter contre les rapports de domination. Et tous les moyens sont bons, toutes les formes sont permises !Les Fées Rosses pratiquent le THÉÂTRE DÉCLENCHEUR à partir d’une palette d’outils issus du théâtre de l’opprimé-e et de l’éducation populaire, tels que le théâtre-forum, le théâtre image, les fresques collectives, les débats mouvants, les dispositifs d’émergence de la parole, mais aussi en y intégrant d’autres formes artistiques et corporelles, tels que la danse, l’écriture par le mouvement ou par les mots, la composition sonore et l’exploration de l’espace public.
Les spectateurs sont invités à devenir des spectateurs-auteurs, des spectateurs-poètes, des passants-acteurs, des passants-crieurs… à explorer les 1000 et une manière d’agir pour devenir « spect-acteur ».

Les activités de la compagnie regroupent :

  • Des spectacles de théâtre déclencheur et de théâtre forum
  • Des ateliers artistiques avec des publics très variés : de la maternelle aux adultes, et issus de différents milieux sociaux (quartiers populaires, roms, handicapé, etc.)
  • des stages tout public et des formations professionnelles

Les principales thématiques que nous abordons et que nous travaillons sont: le féminisme, l’égalité femmes-hommes, le sexisme, l’homophobie, les discriminations, la démocratie, la prise de parole, l’espace public, le racisme, l’islamophobie.

Les Fées Rosses existent depuis janvier 2010, en statut d’association avec un Conseil d’Administration.
Géraldine DOAT en est la directrice artistique.

Les Fées Rosses travaille en collaboration avec d’autres compagnies, structures et intermittents ponctuels en fonction des projets.

Elles interviennent essentiellement sur l’agglomération grenobloise, l’Isère et les départements limitrophes (Rhône, Savoie, Drôme, Hautes-Alpes) mais ont été amenées à jouer et intervenir à Marseille, Perpignan, Nîmes, Montpellier, Cergy ou Paris.

Contacts : Les Fées Rosses Théâtre déclencheur

15 rue Georges Jacquet
38000 Grenoble

06 52 33 78 89
04 38 21 05 07

Le théâtre-forum reste une clé. La clé n’ouvre pas la porte, c’est celui qui tient la clé qui l’ouvre. »  A. Boal

Le Reuz

Le Reuz

Expérimenter l’éducation populaire. Pour les membres de l’association « Le Reuz », le théâtre de l’opprimé est un moteur puissant d’émancipation individuelle et de transformation sociale.

Créé en 2013, Le Reuz vise à expérimenter et diffuser l’éducation populaire auprès d’individus et de collectifs notamment en Finistère.

Ses activités :
Récentes adeptes du théâtre de l’opprimé.e, nous avons pu proposer de premiers moments forts en TO :

  • Avec la compagnie Paritito, un stage de théâtre de l’opprimée et un spectacle de théâtre forum sur les violences faites aux femmes suite à la présentation de la pièce “Priveziou Publik” à Morlaix,
  • Avec l’association une idée dans la tête, l’animation de plusieurs stages de découverte du théâtre de l’opprimée auprès de services civiques à Paris,
  • Des ateliers thématiques d’une journée et une demi-journée : un théâtre image pour débattre de la solidarité internationale, des ateliers non-mixtes femmes pour s’entraîner à lutter contre les oppressions notamment sexistes, du recueil de paroles auprès de jeunes sur leur réalité sur le territoire.

Et pleins d’autres choses sont envisagées et envisageables! Nos thématiques de travail n’ont pas de limites…

Contact :

« If I can’t dance, I don’t want to be part of your revolution » Emma Goldman

Histoire d'Eux

Histoire d'Eux

Créer un espace qui offre à chacun la possibilité de s’exprimer et d’agir.

L’association Histoire d’Eux, fondée par deux comédiens de théâtre amateur, Nathalie Pasdeloup et Thierry Heurtois en avril 2010 propose trois domaines d’activité théâtrale: le théâtre de l’opprimé (forum/image), les ateliers théâtres (enfants, ados, adultes), une troupe de théâtre amateur.

Le projet associatif adopté en 2015 illustre la position éthique et les valeurs de l’association.
Extrait : « L’association Histoire d’Eux souhaite développer au sein de son environnement rural et urbain des actions concrètes autour du théâtre qui ont pour objectif de permettre l’accès et l’appropriation de la citoyenneté et de la culture pour tous. On entend par citoyenneté permettre à chacun d’être responsable, acteur de sa vie, au service de la collectivité c’est à dire du vivre ensemble. On entend par culture, permettre l’éveil à toute forme d’expression en lien avec le théâtre, dans un esprit solidaire, convivial et ludique (…). L‘association Histoire d’Eux se situe dans la lutte contre toutes formes de discriminations en faisant l’éloge de la diversité. Nous souhaitons par nos actions   permettre à chacun d’utiliser et de valoriser ses ressources et ses richesses. Toute création au sein de nos activités sera attentive, en premier lieu, de l’épanouissement et du rythme de chaque comédien.»

Activités en Théâtres Forum:
Nous intervenons principalement dans le cadre d’ateliers : éducation nationale, lycées agricoles, éducation populaire (CLSH).

Nous avons créé quelques scènes pour des occasions spécifiques mais nous n’avons pas de groupe permanent, les comédiens se mobilisent en fonction des projets, ils sont tous bénévoles.

Principales thématiques:

  • Respect des Droits de l’enfant.
  • Lutte contre toute forme de discrimination (racisme, sexisme ordinaire, harcèlement -y compris via les réseaux sociaux-).
  • Respect des droits fondamentaux de chacun

Intervenants théâtre de l’opprimé : Nathalie Pasdeloup, Virginie Chevalier

Contact :

Adresse: 183 chem. De Dufaud – Aux Ferrats 82350 ALBIAS

Tel: 06.74.32.79.69